Nombre de visiteurs : Hit Counter by Digits
 

Paris:


books      epaw-video-en

 

 

Health > Victims of wind turbines > Belgique Santé : les médecins allemands incitent à arrêter l’éolien !

be
Belgique

lepeuple

bruit4

Santé : les médecins allemands incitent à arrêter l’éolien !

La grande conférence des médecins allemands, réunis en congrès à Francfort du 12 au 15 mai 2015 vient de lancer une alerte (Beschlussprotokoll – Deutschen Ärztetages – Frankfurt – 12. bis 15.05.2015 [PDF] p353) concernant l’impact néfaste sur la santé de l’implantation d’éoliennes à proximité des habitations.

Les médecins allemands pointent surtout les risques liés aux basses fréquences et aux infrasons (moins de 7 Hz). Leur rapport est une véritable bombe : il souligne les effets sanitaires néfastes des fréquences éoliennes inférieures à 1 Hz et mentionne des effets potentiels sous la seule action des vibrations solidiennes générées par le mât ! La motion considère que ces effets peuvent se propager jusqu’à 10km.

bruit1

Plusieurs études, aux USA et en Europe avaient déjà attiré l’attention sur les dangers des infrasons émis par les éoliennes en action. Acouphènes, perte d’équilibre, perte de sommeil, dépression étaient les maux les plus fréquemment mentionnés. Rappelons que les infrasons ont été étudiés très sérieusement par les grandes armées du monde après la dernière guerre mondiale, comme arme contre l’adversaire. La fréquence de 7 Hz a même été appelée en France « la fréquence tueuse ».

Le débat sur la distance minimum aux habitations fait rage en France, au moment où le gouvernement socialiste, sous la pression de ses alliés des Verts veut imposer quelques 15.000 éoliennes dans les campagnes françaises. Gageons que la prise de position des médecins allemands va freiner la volonté du gouvernement d’imposer l’éolien partout.

En 2014, l’Etat du Wisconsin aux USA a commandité une étude sanitaire à 4 cabinets d’acoustique très spécialisés. Tous les 4 ont conclu que les infrasons constituaient un problème grave susceptible de compromettre l’implantation des éoliennes à l’intérieur des terres. De nombreuses études viennent confirmer les craintes émises depuis longtemps : étude Schomer sur les migraines, nausées et vertiges dans l’oreille interne, étude Mikolaiczak sur les marqueurs de stress, étude Cooper commanditée par l’industrie aux USA (Pacific Hydro) sur l’impact des infrasons sur la santé, étude Swinbanks sur les effets sanitaires des infrasons éoliens.

Il devient impossible pour le lobby de l’éolien, représenté en Belgique par EDORA, la fédération des « renouvelables » et l’APERE, co-financé par cette même industrie, la Région wallonne et l’Europe, de nier les problèmes sanitaires graves que pose l’éolien industriel implanté à l’intérieur des terres.

En 2005, l’Académie française de Médecine avait déjà recommandé une distance minimum de 1.500 m des premières habitations pour des éoliennes de 3 MW. Peine perdue. Sous la pression du lobby éolien et de la Commission européenne, ces mises en garde avaient été cartées par le gouvernement wallon, comme partout ailleurs en Europe.

eol-feu

Aujourd’hui, les milliers de victimes décrites dans les publications citées ci-dessus ne peuvent plus être ignorés. La Wallonie applique une distance de 350 m des premières habitations, alors qu’il faudrait au minimum une distance de 1,5 km ! L’ancien ministre de l’Aménagement du territoire wallon, Philippe Henry (Ecolo), dans une hypocrisie consommée, a instauré une distance de 600 m ; mais en maintenant les 350 m « pour les habitations isolées » ! Autrement dit, on n’a rien changé… Une manipulation répugnante de la législation pour tenter d’imposer les éoliennes aux populations rurales qui les refusent partout.

Tout cela s’est fait bien sûr avec la bénédiction de ses collègues socialistes et CDH, notamment Furlan (PS) et Di Antonio (CDH), qui continuent à vouloir imposer un programme éolien stupide, coûteux et inutile dans la lutte contre le réchauffement climatique. Ils iraient simplement « moins vite ».

Nous voilà maintenant au pied du mur : nos ministres pourront-ils continuer d’affirmer que l’exposition des populations aux éoliennes industrielles en fonctionnement ne représente aucun enjeu sanitaire ou que les mesures de protection acoustique sont suffisantes ?

La communauté scientifique dénonce le danger des basses fréquences et infrasons. Il faut stopper le programme d’implantation des éoliennes. Qu’ils les placent en mer: c’est tout aussi inefficace mais au moins cela ne détruit pas la vie des citoyens !

Selon « Die Welt », le Danemark applique désormais un moratoire tacite dans l’attente des conclusions d’une enquête gouvernementale, à la suite de graves problèmes sanitaires liés aux éoliennes dans des élevages et sur les riverains.

Le dossier est à suivre, principalement en Allemagne, où il n’est plus question pour le gouvernement du « tout à l’éolien »…

L.R.

 

 


1234

Top of page
About us