Nombre de visiteurs : Hit Counter by Digits
 

Paris:


books      epaw-video-en

 

 

Θύματα > Victims of wind turbines > Message aux autorités dans l'espoir de retrouver des nuits acceptables

Le Franc-Montagnard8 décembre 2012
par Pascale Hoffmeyer

Message aux autorités dans l'espoir de retrouver des nuits acceptables

Madame, Monsieur,

Eux qui négligent les citoyens impactés par des machines de 125 m de hauteur, arrivées ici avec des mensonges du type « elles sont parfaitement silencieuses et on ne les verra pas du village »...

Le bruit de vos éoliennes ces dernières nuits est inacceptable. Nous vous laissons prendre les mesures nécessaires pour nous protéger. Ou faudra-t-il que nous portions plainte pour tapage nocturne et demandions à la police de venir constater sur place le bruit ahurissant qui arrose le village à 2 heures du matin par exemple, chaque fois que cela sera nécessaire? C'est une solution envisageable si l'objectif est de dégrader encore la situation autour de votre parc.

Les éoliennes de nouvelle génération sont incompatibles avec les milieux habités et les zones naturelles. Poursuivre dans ce sens menace le tournant énergétique auquel nous sommes confrontés. La confiance en vos compétences est terriblement mise à mal là où l'expérience remplace la théorie.

Aujourd'hui, les habitants du Mont-Soleil ont créé un groupe de travail pour stopper l'implantation des éoliennes industrielles à proximité de leurs maisons. On peut lire dans les articles de journaux qui relatent l'affaire que le bruit des nouvelles machines est audible à un km encore. Des études scientifiques ont démontré des impacts liés aux infrasons à 40 km. Les nuisances sournoises, les promoteurs et les autorités les ont toujours niées parce que c'est facile.

L'opposition s'organise

Mais le bruit, personne ne peut le nier. Le parc modèle des monts (Crosin et Soleil) n'est plus un parc modèle depuis que les machines de 150 m sont arrivées. Une sérieuse opposition s'organise. Et tout le monde va continuer à faire semblant de rien? Vous allez continuer à prendre pour des sensibles ceux qui supportent mal les nuisances? Vous ne trouvez pas que la liste des pseudo-sensibles qui s'allonge sous chaque parc commence à donner sens à leurs plaintes?

Il n'y a pas de promiscuité possible avec ces turbines, voyez l'incroyable agressivité des autorités de Saint-Brais par exemple qui traînent en justice une personne du village qu'ils connaissent depuis toujours, non pas par besoin de justice, mais uniquement par besoin de vengeance. Eux qui négligent les citoyens impactés par des machines de 125 m de hauteur, arrivées ici avec des mensonges du type «elles sont parfaitement silencieuses et on ne les verra pas du village», ceux-là se permettent d'engager l'argent du contribuable pour protéger vos panneaux publicitaires?

Franchement, le village déjà très mal en point, a-t-il besoin de ce genre de nuisances sociales? La personne harcelée s'est excusée et a payé les amendes liées à son geste anodin, (un smile sur un panneau déjà complètement illisible depuis des mois), mais on la poursuit comme pour lui faire payer le fait de ne pas être de leur côté, du vôtre donc.

Des chiffres contradictoires

L'influence des nuisances des éoliennes sur le comportement humain est également constatée ailleurs. Nous en faisons les frais ici aussi avec des autorités aux comportements déplacés. Grâce à vous et votre non-respect des recommandations fédérales en matière d'implantation d'éoliennes industrielles! Avez-vous seulement lu ce document?

Dans un article paru dans le journal Le Temps, les chiffres publiés par la Confédération réduisent considérablement ceux que vous publiez sur votre site quant à la production des éoliennes de Saint-Brais. Là encore, il n'y a aucune fiabilité. Chacun utilise les chiffres à son avantage, de telle manière que le citoyen ne peut s'y retrouver.

Les citoyens, on l'a vu dans le cas des panneaux publicitaires de Saint-Brais, n'ont droit à aucune erreur, ils doivent subir pour le bien de l'humanité! (Qui attend toujours d'ailleurs...) Mais l'industrie et les autorités pourraient se permettre tout et n'importe quoi? Mais comment voulez-vous que cela fonctionne?

Nous osons espérer retrouver des nuits acceptables et des autorités crédibles.

Pour les citoyens de St-Brais,
membres de l'association librevent:
Pascale Hoffmeyer

Association pour la sauvegarde des paysages des Franches-Montagnes et de ses régions limitrophes


1234

Top of page
Ποιοι είμαστε