Nombre de visiteurs : Hit Counter by Digits
 

Paris:


livre      epaw-youtube    rdp fed

 

 

Multimédia > Protestations > Les paysans zapotèques protestent contre de futurs parcs éoliens

L'énergie verte n'est pas toujours propre

Les paysans zapotèques protestent
contre de futurs parcs éoliens

Please, download a Flash player

Get Adobe Flash player

À Juchitan, dans le sud du Mexique, le vent souffle toujours. Et très fort. Les parcs éoliens poussent comme des champignons. Au grand dam des agriculteurs locaux zapotèques.

Éoliennes, le vent de la discorde

Extrait de l'article de desourcesure.com du 4 janvier 2010

A l'heure où développement durable et protection de l'environnement sont dans tous les discours, les applications concrètes sont difficiles à mettre en place. Symbole de cette volonté de réduire les émissions de CO2, les éoliennes, qui fleurissent de plus en plus, sans pour autant être les bienvenues.

A Juchitan dans le sud du Mexique, des paysans protestent contre le projet Eurus, gigantesque parc éolien récemment construit par les entreprises Acciona et Cemex. Avec 167 hélices, c'est l'un des plus grands champs éoliens du monde. Il devrait générer 250 mégawatts et créer 850 emplois.

Mais pour les paysans, le résultat est tout autre. Occupation du terrain non-payée, destruction du système d'irrigation, inondation et déplacement du bétail... les raisons de la colère sont nombreuses. "Ici ils ont profité de l'ignorance des gens, la grande majorité des adultes ne sait ni lire ni écrire. Et donc ce conflit s'est développé à partir de ce moment-là...et maintenant il atteint son paroxysme parce que les Espagnols ou l'entreprise Eurus Acciona n'ont porté aucune attention à ce problème.", s'indigne Alejo Giron. Les populations locales ne bénéficient pas de l'électricité produite, pire, leurs factures auraient augmenté.

Du côté des entreprises "il n'y a pas de conflit", assure un technicien Eurus.

[...]

Lien : http://desourcesure.com/dss/2010/01/eoliennes_le_vent_de_la_discor.php


1234

Haut de page
Qui sommes-nous ?