Nombre de visiteurs : Hit Counter by Digits
 

Paris:


livre      epaw-youtube  fed  rdp 

 

 

Échos > 2017 > AUDE: mort annoncée du village médiéval, de la faune, de la flore et de la biodiversité…

FR
France

 

AUDE: mort annoncée du village médiéval, de la faune, de la flore et de la biodiversité…

Élus tout-puissants, le collectif Tourreillois communique.

2
http://www.lescrisdelimoux.fr/elus-tout-puissants-collectif-toureillois/

22 février 2017 Articles

A la suite des articles du Canard Enchaîné, de la Dépêche et de l’Indépendant, nous nous permettons de porter à votre connaissance des faits dont le Préfet de l’Aude n’était certainement pas au courant non plus quant à la destruction de la colline de Saint-Pierre-Le-Clair ! ! !

1

La société industrielle éolienne Valeco vient d’obtenir des permis modificatifs représentant une catastrophe écologique et patrimoniale sans précédent dans l’Aude. L’objectif étant l’installation de 6 éoliennes de 110 mètres de haut, dont une en plein centre d’un village ecclésial médiéval répertorié au patrimoine archéologique de l’AUDE et authentifié par une expertise archéologique (juillet 2016).

A propos de ce permis modificatif… obtenu sans faire aucune étude d’impact.

  • un tracé de chemin passant par une falaise de 30m de haut (dénivelé impossible) qui finalement a été ouvert illégalement ailleurs
  • 1km de voies supplémentaires
  • les plateformes des six éoliennes déplacées par rapport au permis initial
  • la plateforme du village médiéval déplacée mais toujours au centre de celui-ci
  • des pièces essentielles du dossier manquantes (chacun sait comme il est difficile d’obtenir un permis de construire quand il manque une malheureuse feuille au dossier mais là !!!)
  • une boucle de circulation des engins rendue obligatoire par le bureau Véritas impossible car le chemin rural est trop étroit

Toutes ces modifications selon les dires même du Préfet impactent la « consistance même du projet » et auraient donc nécessité l’obtention d’un nouveau permis de construire.

30 janvier 2017 : c’est la mort annoncée du village médiéval, de la faune, de la flore et de la biodiversité…

Les machines sont arrivées entourées d’au moins 10 voitures de gendarmes (gendarmerie locale plus PSIG) marchant main dans la main avec une milice privée payée par VALECO composée de maîtres-chiens pour ouvrir une voie illégale en écrasant les bornes de géomètre d’un propriétaire opposé au projet.

Le préfet prévenu, n’a à ce jour pas répondu à notre injonction de suspendre ces travaux illégaux et le massacre continue…

Bientôt, le village sera englouti sous des tonnes de béton et en toute impunité.

Nous avons mis des vidéos en ligne pour tout expliquer en images c’est plus clair…

https://www.youtube.com/channel/UCBs7tGPXSiOfUjj5Ja_PbAA

Les questions soulevées :

  • Pourquoi la société Valeco continue-t-elle les travaux (qui coûtent une fortune) en toute illégalité, malgré les diverses procédures lancées, si elle n’est pas certaine d’obtenir gain de cause ?
  • Qu’est-ce qui peut pousser un Préfet à accepter un pareil massacre d’un site archéologique en pleine région touristique ???

 

Collectif Toureillois »


Ajout :

« Nous avons fait une demande de classement (au patriomoine) avec 2500 signatures en 15 jours, demande qui a été refusée par le préfet de l’Aude et le préfet de région… Malgré l’expertise archéologique positive…« 


1234

Haut de page
Qui sommes-nous ?