Nombre de visiteurs : Hit Counter by Digits
 

Paris:


livre      epaw-youtube  fed  rdp 

 

 

Échos > 2016 > France: Avesnes-le-Sec : rassemblés devant la mairie pour exprimer leur refus des éoliennes

fr
FRANCE
lavoixdunord

Avesnes-le-Sec : rassemblés devant la mairie pour exprimer leur refus des éoliennes

Publié le

BERNARD DÉFONTAINE
http://www.lavoixdunord.fr/region/avesnes-le-sec-rassembles-devant-la-mairie-pour-exprimer-ia15b36962n3260465

Les anti-éoliens se sont déplacés en groupe à la mairie d’Avesnes-le-Sec ce samedi matin, pour remettre au commissaire-enquêteur, ainsi qu’au maire, les résultats d’une consultation des habitants.

  Une trentaine de personnes –  dont le maire de Lieu-Saint-Amand  – se sont rassemblées entre 9 h et 10 h devant la mairie.

Les anti-éoliens ont profité du seul samedi où le commissaire-enquêteur était présent en mairie pour s’y déplacer en nombre sur le coup de 9 h afin de lui remettre en main propre le résultat d’une consultation initiée par leur collectif auprès de la population au cours de l’été dernier. Sur environ 600 foyers et un total de 584 signatures recueillies, 465 ont exprimé alors leur opposition au projet (39 se sont dits pour et 80 ne se sont pas prononcés). Projet portant rappelons-le sur l’implantation de onze éoliennes (sept sur le territoire d’Avesnes-le-Sec et quatre sur celui d’Iwuy). « C’est quand même un projet pilote, avec des éoliennes de 180 m de haut au lieu de 140 habituellement », souligne Olivier Coleau, porte-parole du collectif.

Une trentaine de personnes se sont ainsi rassemblées ce matin. « Des Avesnois et des non-Avesnois (le maire de Lieu-Saint-Amand Jean-Michel Denhez s’était joint), remarquait Olivier Coleau. Ce n’était pas une manifestation, mais nous tenions à marquer notre mécontentement, et les autorités avaient été informées. » D’où la présence sur place des gendarmes de Bouchain. « Les anti-éoliens, ça fait peur », souriait le porte-parole.

Le combat continue. « S’ils aiment leur commune, les habitants doivent consulter l’enquête publique et faire part de leur avis sur le projet, qui va modifier l’esthétique. »

 


1234

Haut de page
Qui sommes-nous ?