Nombre de visiteurs : Hit Counter by Digits
 

Paris:


books      epaw-video-en

 

 

Ecos > 2014 > German government criticised for energy transition

 

france Deutschland

Désaccords en Allemagne sur le coût de la transition énergétique

verts
Protesters gather in Berlin's government district to rally for getting the Energiewende back on track. The plan, originating in the 80s, is intended to promote a transition to renewable energy sources. Berlin, 2014. [Ruben Neugebauer/Campact]

La promesse des emplois verts tourne à la farce tragique en Europe, et bientôt en France.

La Cour fédérale des comptes d'Allemagne a formulé de vives critiques à l'encontre de l’« Energiewende » de la chancelière Angela Merkel, dont l'objectif est d'assurer une transition du système énergétique allemand vers les énergies renouvelables. Un article d'EurActiv Allemagne.

Le programme de transition énergétique allemande n’est pas au goût de la Cour des comptes d'Allemagne. Dans un rapport, elle estime en effet  que le projet gouvernemental est coûteux, désorganisé et incohérent.

Ainsi, selon le quotidien Süddeutsche Zeitung, qui a consulté le rapport de la Cour des comptes, la juridiction juge que le gouvernement n'a pas une vision claire quant à l'impact financier de la transition énergétique.

Le document a été publié plus tôt dans le mois, alors que les critiques autour de la hausse des coûts de l’énergie se font de plus en plus entendre en Allemagne. En outre, d'aucuns mettent en doute l'efficacité de la stratégie à maintenir l'Allemagne à la pointe de la promotion des énergies vertes.

>> Lire : Sortie de route pour la transition énergétique allemande

Selon le rapport de la Cour, les charges supplémentaires induites par l'« Energiewende » représentent un coût budgétaire qui se compte en dizaine de milliards d’euros chaque année. Selon les auteurs du rapport, cette hausse des coûts s’explique en partie par le flou qui règne vis-à-vis de la distribution des responsabilités.

« Résultat, les ministères fédéraux mettent en œuvre des mesures qui sont souvent désordonnées, incohérentes et parfois qui font double emploi », peut-on lire dans le rapport.

Les évaluateurs ont régulièrement pointé du doigt le manque de coordination. Selon eux, quatre ministères menaient chacun de leur côté des évaluations sur la stratégie gouvernementale. Ceci montre, selon les auteurs, « que les ministères et par conséquent le gouvernement fédéral n'avaient pas une vue globale sur les mesures qu'ils ont eux-mêmes lancées ».

Qui sait quoi ?

Le gouvernement allemand a répondu par de vives critiques à l’égard de la Cour des comptes. Selon le Süddeutsche Zeitung, Sigmar Gabriel, ministre allemand de l'Économie et de l'Énergie, considère que le rapport met trop l'accent sur les coûts, mais omet de prendre en compte « l'évaluation économique, sociale et écologique à un niveau global ».

Un porte-parole du ministère de l'Économie a expliqué à Berlin le 20 août dernier que la Cour des comptes « avait adopté une définition de l'Energiewende très large quand il s'agissait de mesurer les effets fiscaux ».

Le rapport comprend « en pratique toutes les mesures qui sont d'une façon ou d'une autre en lien avec les politiques énergétiques ». « Mais, de notre point de vue, une simple compilation des seules recettes et dépenses ne suffit pas pour évaluer la réussite de l'Energiewende », a poursuivi le porte-parole.

De plus, il a indiqué que le rapport examinait les aspects organisationnels et financiers de la transition énergétique ainsi que sa mise en œuvre pendant la précédente législature.

Or le gouvernement allemand avait « déjà mis en place les prérequis organisationnels qui avaient été proposés en fonction des observations organisationnelles et méthodologiques ».

Un rapport d'évaluation régulièrement mis à jour rend compte de l'impact financier de la stratégie de transition énergétique, a expliqué le porte-parole du ministère.

 

German government criticised for energy transition

Published: 22/08/2014 - 15:50 | Updated: 26/08/2014 - 15:22

In a recent report, Germany's Federal Court of Auditors issued sharp criticism of Chancellor Angela Merkel's "Energiewende', a project aimed at transitioning to renewable energy. The government says the auditors are wrong to only consider financial aspects. EurActiv Germany reports.

A recent report published by the German Court of Auditors scrutinizes the government's “Energiewende” renewable transition project, calling the campaign expensive, disorganised and inconsistent.

To this day, the Merkel government does not have a clear overview of the financial effects of the Energiewende, the Süddeutsche Zeitung quotes the auditors as writing.

The report came out earlier this month, at a time when criticism has been growing over rising energy costs and disagreement over whether the plan can maintain Germany’s prized position as a leader in promoting green energy.

>>Read: Germany losing prestige in energy transition, study reveals

According to the report, the extra burden on the budget is in double-digit billions annually. One of the reasons for this, the authors claim, is that responsibilities are not delegated clearly enough.

"As a result federal ministries implement measures that are often uncoordinated, inconsistent and sometimes redundant", the report says.

The auditors repeatedly indicate a lack of coordination. According to the report, four ministries each had independent reports drawn up to assess the government's strategy. This shows "that the ministries and therefore also the federal government lack comprehensive oversight over measures they themselves initiated".

Where’s the bigger picture?

The German government reacted with sharp criticism. According to the Süddeutsche Zeitung, Sigmar Gabriel, the Minister of Economic Affairs, claimed that the report overstates the cost, but omits an "overall economic, social and ecological assessment".

A spokesman for the Ministry of Economic Affairs explained in Berlin on Wednesday (20 August), that the ministry believes the Federal Court of Auditors "took a very broad definition of the Energiewende when observing the fiscal effects".

The report included "practically all measures that are in some way related to energy policy". "But in our view, a simple compilation of expenditure and reduced revenue is not sufficient to assess the success of the Energiewende," the spokesman said.

In addition, he indicated that the report studies organisational and financial aspects of the Energiewende along with its implementation during the previous legislative term.

As a result, the German government has "already tackled the organisational conditions that were proposed in this organisational-methodological area".

A regularly published monitoring report releases positions on the financial aspects of the energy transition plan, said the ministry’s spokesman. Individual opinions were also published in response to the Federal Court of Auditors' report.


1234

Volver arriba
¿Quiénes somos?