Nombre de visiteurs : Hit Counter by Digits
 

Paris:


books      epaw-video-en

 

 

Echoes > 2013 > Des élus "NIMBA" dénoncés et condamnés

Des élus NIMBA

Des élus "NIMBA" dénoncés et condamnés

Certains riverains, qui ont vu la valeur de leurs économies (leur maison) fondre comme neige au soleil à cause de la proximité d'éoliennes industrielles, ou dont la santé se dégrade à cause des infrasons qu'elles émettent, ou qui veulent protéger leurs animaux domestiques ainsi que la faune et la nature en général, ont décidé d'attaquer certains élus en justice : les NIMBA (de l'anglais "Now In My Bank Account" - c'est-à-dire "Maintenant Dans Mon Compte en Banque").

Excédés de se voir appelés "NIMBY", ils nous rappellent que beaucoup d'élus bénéficient financièrement lorsque leur conseil municipal donne son accord à l'implantation d'éoliennes dans leur commune. Ces élus NIMBA enfreignent donc la loi : voir l'article ci-dessous, qui cite des cas de condamnation.

Ces condamnations se feront plus sévères et plus nombreuses au fur et à mesure que le peuple français découvrira que l'éolien industriel n'est qu'une gigantesque arnaque destinée à faire payer des sommes énormes aux contribuables et aux consommateurs d'électricité, afin de subventionner une énergie qui est hors de prix, qui produit peu et pas nécessairement quand on en a besoin*, et qui détruit (entre autres choses) le capital touristique et culturel de la France. Mais certains y trouvent leur compte : les élus NIMBA, les spéculateurs de tout poil y compris l'industrie éolienne, et les partis politiques, qui se font financer ainsi leurs campagnes électorales par des dons selon la pratique bien connue du renvoi d'ascenseur, et Dieu sait encore quelles magouilles...

* Voir : Quelle énergie demain ?

Lire l'article du Figaro : Éoliennes : des maires attaqués pour conflit d'intérêts | 24 nov. 2013


1234

Top of page
About us