Nombre de visiteurs : Hit Counter by Digits
 

Paris:


books      epaw-video-en

 

 

Echos > 2015 > Press Conference - Tuesday, December 1st – 7:00 pm Windturbines for climate? PARIS: MONTMARTRE 21

fr
FRANCE

1

1
http://www.museedemontmartre.fr/montmartre-21

Paris: Montmartre
Conférence de presse -
 Mardi 1er décembre à 19h
Des éoliennes pour le climat ?

MONTMARTRE 21

Communiqué de presse :

Des éoliennes pour le climat ? Une erreur pour la planète !

Paris, le 1er décembre 2015

Madame la Ministre de l’Environnement Ségolène Royal a déclaré le 17 novembre 2015 que les technologies de l’éolien “faisaient partie de ces solutions indispensables pour relever le défi énergétique et climatique qui est devant nous”. Elle a ajouté que pour atteindre cet objectif, elle allait “tripler le parc éolien actuel français”.

Cette déclaration est sans fondement scientifique car ces machines, au contraire, contribuent à augmenter les gaz à effet de serre. Ce fait, à première vue paradoxal, est du à la faible productivité des éoliennes pour faire de l’électricité et à leur intermittence. Elles sont incontrôlables car liées au vent, et le courant alternatif ne se stockant pas, il est nécessaire de réguler le réseau par des centrales thermiques souples à charbon ou à gaz pour prendre le relais.

Le Président d’Engie (GDF-SUEZ), société fortement impliquée dans l’éolien en France, mettait clairement en garde, dès le 8 juin 2011, contre la séduction qu’exerce sur l’opinion publique les énergies renouvelables : “ce sont des énergies intermittentes qui vont nécessiter de grandes capacités de réserves qui vont reposer sur le gaz naturel. On va payer trois fois. D’abord parce qu’il faudra construire deux systèmes (éolien-gaz) ; deuxièmement, car il faudra subventionner les éoliennes ; troisièmement, les turbines gaz vont fonctionner seulement 70% du temps et le coût du MWh va être augmenté d’autant. Outre le prix élevé, le système éolien-gaz va générer des gaz à effet de serre 70% du temps. C’est donc un système pollueur”.

L’Allemagne est la patrie de l’éolien, elle est citée comme exemple. Mais, depuis 20 ans il y est démontré que ces machines produisent indirectement du CO2en contribuant à développer des centrales à lignite notamment. En France, la Bretagne, se couvre d’éoliennes, mais celles-ci entrainent aussi la construction de centrales à gaz pour les réguler, comme celle située à Landivisiau.

La situation globale de l’avenir de l‘électricité en France est encore plus paradoxale. L’énergie électrique produite est déjà à 95 % décarbonée, ce qui la rend sur ce point la plus vertueuse des électricités au monde. Alors pourquoi construire et tripler le  parc éolien, qui entraine des centrales à gaz ? Cette situation plonge la France dans une cacophonie énergétique :

  • Le président d'EDF, Jean-Bernard Levy, vient d’annoncer vouloir prolonger la vie des 58 centrales nucléaires de la France de 30 à 60 ans, et construire 30 à 40 nouvelles centrales en investissant 200 milliards d'euros d'ici 2050, ce qui est contraire aux objectifs du gouvernement.
  • La loi de la transition énergétique pour la « croissance verte » impose au contraire de réduire de 78% à 50% la production d’électricité nucléaire de la France à l’horizon 2050.
  • L’Agence de l’Environnement et de Maîtrise de l’Energie, placée sous l’autorité du Ministère de l’Environnement, a déclaré qu’il était possible de produire 100% d’énergies renouvelables (EnR) à l’horizon 2050, c'est-à-dire de fermer les centrales nucléaires.

Cette réponse à trois voix, totalement discordantes, d’organismes dépendants de l’Etat, montre l'irresponsabilité des dirigeants quant à la politique énergétique de notre pays. Les éoliennes ne contribuent pas à sauver le climat, elles augmentent au contraire les gaz à effet de serre.

Contact presse :

J.L. Butré President

European Platform Against Windfarms (EPAW)

+33 6 80 99 38 08 -- contact@epaw.org -- http//epaw.org
 

 _______________________________________________________________________

 

European Platform Against Wind Farms

Press release:

Wind turbines for climate? A mistake for our planet!

Paris, December 1rst 2015

French Minister Ségolène Royal declared on November 17th, 2015, at the European Fair for Wind Power that wind power technologies “[were] part of the unavoidable solutions to meet climatic challenge”. In order to reach this target, she wishes to “triple the existing French wind farms”.

This statement actually has no scientific basis whatsoever, as wind turbines contribute to increasing greenhouse gas emissions, which is contrary to the official goals of COP 21. This fact is due to their intermittence, they cannot be controlled. Alternate current cannot be stored. It is therefore necessary to regulate the network with thermal plants that take over with coal, gas and fuel.

Engie’s (GDF Suez) President, a global player in the energy sector offering solutions at COP21, clearly warned against the excessive fascination of renewable energies on public opinion as early as June 8th, 2011. He pointed out the high price of wind power: “These are intermittent energies that will require great storage capacities, which will rely on natural gas. We will have to pay three times. First because we have to build two systems (wind and gas), second because we have to subsidize wind turbines, and third because the gas turbines will only work 70% of the time and the cost of MWh will increase as much. Aside from its high price, the wind gas system will generate greenhouse gases 70% of the time. It is therefore a polluting combination.

In Germany, what has been going on for the last 20 years now confirms that wind turbines indirectly produce CO2. These machines only work with lignite thermal plants that balance the network, ensuring a steady electricity supply but increasing the planet’s pollution and contributing to greenhouse gas emissions. (The Spiegel: “wind turbines are climate killers”).

Brittany, a region in western France, takes pride in being “entirely self-sufficient and virtuous in the energy area”. It is currently being covered in wind turbines, but is hiding that this also implies building gas plants to regulate them, such as the one in Landivisiau. This foolish project led Brussels to open a thorough investigation.

The overall situation of electricity in France is even more absurd. The electrical energy we produce is already 95% carbon free, which in this regard makes France the most virtuous country in the world. France in a mind-blowing energetic confusion.

  • Jean -Bernard Levy’s (EDF President) just revealed the project of extending the lifetime of France’s 58 nuclear power stations from 30 to 60 years, and of building 30 to 40 new stations by 2050 by investing €200 billions.
  • This year, the French Parliament voted the law on energetic transition and “green growth”. Since then, the law’s main goal is to decrease France’s nuclear generated electricity from 78% to 50% by 2050.
  • At the same time, ADEME (Agency for the Environment and Energy Control), placed under the authority of the Minister for the Environment, announced that it is absolutely possible to produce 100% renewable energies by 2050 (and closing the 58 current nuclear reactors and dropping those that are either planned or currently being built).

 The Minister for the Environment based her declaration on tripling the current French wind farm by 2023 on these false scientific data. The means she chooses to reach greenhouse gas reduction are precisely in contradiction with these very targets. That way, she discredits the credibility of COP 21.

 Press Contact:

J.L. Butré President

European Platform Against Windfarms (EPAW)

+33 6 80 99 38 08 -- contact@epaw.org --http//epaw.org

 

 

Toutes les manifestations de la COP21 ne sont pas au Bourget,
Montmartre vous invite !

Pendant des siècles, les ailes des moulins ont tourné sur la butte Montmartre, pour produire la farine qui nourrissait Paris. Montmartre a aussi été un lieu de lutte, de révolte et de création. Le Musée de Montmartre raconte cette histoire.

 

 

 

Aujourd'hui, pour la COP21, le musée de Montmartre présente une autre réalité :
sait-on que, dans le Monde, des milliers de communautés locales luttent contre les éoliennes? 
Pourquoi se battent-elles?

 

 


Les éoliennes contribuent-elles à la lutte contre le réchauffement climatique? 

Conférence de presse en français et en anglais de Jean-Louis Butré,
président de la plateforme européenne contre les éoliennes industrielles
(European  Platform Against Wind Farms )

présentée par Kléber Rossillon,
Président du Musée de Montmartre, président d'honneur de l'ONG "Patrimoine et Environnement".

 


Copyright © 2015 Montmartre 21, All rights reserved.
Our mailing address is:
Contact@montmartre21.fr


 

Press Conference - Tuesday, December 1st – 7:00 pm
Windturbines for climate?

PARIS: MONTMARTRE 21

 

As COP 21 approaches, the movement against wind energy is rallying.

J

 

Not all COP 21 events happen at Le Bourget.
You are invited in Montmartre!

For many centuries, the sails of mills have turned on the Butte Montmartre, in order to produce the flour that fed Paris. Montmartre was also a place of struggles, revolt and creation. The Musée de Montmartre tells this story.

 

Today, for COP 21, the Musée de Montmartre presents another reality:
around the world, many communities fight against windturbines.
Why do they fight?

 

Do windturbines contribute to the fight against climate change?
 

Press conference by Jean-Louis Butré, 
president of the European Platform Against Industrial Windfarms, 


introduced by Kléber Rossillon, 
honorary president of the french NGO “Heritage & Environment”.

P

 

 

 

 



1234

Seitenanfang
Impressum