Nombre de visiteurs : Hit Counter by Digits
 

Paris:


books      epaw-video-en

 

 

Echos > 2015 > MAINE DOT BECOMES THE GESTAPO - CONFISCATES ANTI WIND SIGNS

usa
USA Maine
traduction en français

http://www.windtaskforce.org/profile/LongIslander?xg_source=msg_share_post

 

Citizens' Task Force on Wind Power - Maine

MAINE DOT BECOMES THE GESTAPO - CONFISCATES ANTI WIND SIGNS IN MOOSEHEAD LAKE REGION

  • Posted by Pineo Girl on October 31, 2015 at 12:00pm

2  3

Maine DOT employees removed close to 200 yard signs protesting the Sun Edison and Everpower wind projects proposed for the Moosehead region.  These signs, which read SAVE MOOSEHEAD SAY NO TO WIND were removed from private properties, including business properties. These signs were put up by members and supporters of the Moosehead Region Futures Committee.  When MDOT employees were asked who ordered this, they said "Augusta". Some of the individuals removing the signs said they were personally against wind projects but were ordered to proceed.  And by the way - VOTE NO ON QUESTION 1 signs placed right next to anti- wind signs were not removed - nor were some signs promoting a religious camp.  Is this what America has it come to? Have our first amendment rights been taken away? Is free speech and the right to protest gone?  Does the wind industry now control all of Augusta?

_____________________________________________

fr

Groupe de travail des citoyens sur l'énergie éolienne - Maine

LES EMPLOYÉS DU DÉPARTEMENT DES TRANSPORTS (DOT) DEVIENNENT LA GESTAPO : 200 PANCARTES ANTI-EOLIENNESCONFISQUÉES

200 PANCARTES ANTI-EOLIENNES ont été confisquées dans la région du lac Moosehead

a été dévoilé par Pineo Girl le Octobre 31, 2015 12:00

Les Employés du Maine (MDOT) ont enlevés près de 200 pancartes qui protestaient contre les projets éoliens de Sun Edison et EverPower proposés pour la région de Moosehead.

Ces pancartes , qui était intitulées "SAUVEGARDEZ MOOSEHEAD DITES NON AU VENT" ont été retirées de propriétés privées, y compris de propriétés commerciales. Ces pancartes avaient été mis en place par les membres et les partisans du "Moosehead Region Futures Committee". Lorsqu'on a demandé aux employés de MDOT qui avait ordonné de la faire , ils ont dit «Augusta».

Certaines des personnes en retirant les signes ont déclaré être personnellement contre les projets éoliens, mais avait reçu l'ordre de le faire

Et en plus - les panneaux VOTEZ NON à la question 1" placés juste à côté des pancartes anti éolienes n'ont pas été pas été retirés -, ni quelques pancartes destinées à promouvoir un camp religieux.

OU en est arrivé l'Amérique ?

Nos droits du premier amendement été t-ils été supprimés enlevé?

La liberté d'expression et celle d'aller mettre des pancartes existe-t-elle encore?

Est-ce que l'industrie éolienne contrôle désormais tout Augusta?

 


1234

Seitenanfang
Impressum