Nombre de visiteurs : Hit Counter by Digits
 

Paris:


livre      epaw-youtube    rdp fed

 

 

Documents > Projection de débris > Pas de bruit et pas de danger pour la glace, avait dit le promoteur !

Pas de bruit et pas de danger pour la glace, avait dit le promoteur !

«Le promoteur nous avait dit qu’il n’y aurait pas de danger pour la glace, il nous avait dit aussi que les éoliennes ne faisaient pas de bruit. Tout le monde s’est fait avoir. Quand j’arrête ma scie à chaîne pour prendre une pause, je garde mes coquilles anti bruit pour ne pas entendre les éoliennes», a commenté M. Marcoux.

La Nouvelle Union16 janvier 2014

Éoliennes de L’Érable : attention chute de glace

Des affiches avertissant toute personne se trouvant dans un rayon de 250 mètres du danger de projection de glace provenant des éoliennes ont été installées par l'opérateur du projet.
Pour le Regroupement pour le développement durable (RDDA), c'est une nouvelle tuile qui s’abat sur la tête des riverains des éoliennes dans L’Érable. L’opérateur du projet a récemment installé des affiches avertissant toute personne se trouvant dans un rayon de 250 mètres (800 pieds) du danger de projection de glace provenant des éoliennes.

Pourtant le promoteur Enerfin a toujours affirmé, selon le RDDA, qu’il n’y avait pas de problèmes puisque les pales seraient munies d’un système chauffant qui empêche la formation de glace. Cette situation est problématique pour les producteurs forestiers et acéricoles qui voient l’accès à leurs lots grandement hypothéqué à cause du danger de chute de glace.

L’éolienne du voisin de Gervais Marcoux, un producteur forestier de Sainte-Sophie-d'Halifax, est située à 30 mètres de la limite de son lot, avec pour résultat que dans un rayon de 220 mètres, M. Marcoux est privé d’un accès sécuritaire à ses terres. C’est donc une superficie de 50% du lot qui est amputée en incluant le chemin pour accéder à son lieu de travail pour l’entretien et l’abattage. De plus, M. Marcoux possède deux gîtes de villégiature sur ce lot; cette nouvelle restriction combinée aux nuisances sonores des éoliennes met sérieusement en danger la pérennité de son entreprise.

«Le promoteur nous avait dit qu’il n’y aurait pas de danger pour la glace, il nous avait dit aussi que les éoliennes ne faisaient pas de bruit. Tout le monde s’est fait avoir. Quand j’arrête ma scie à chaîne pour prendre une pause, je garde mes coquilles anti bruit pour ne pas entendre les éoliennes», a commenté M. Marcoux.

Le RDDA laisse entendre que le promoteur n’a pas avisé M. Marcoux du danger de projection de glace sur son lot qui est pourtant situé dans la zone d’exclusion. Après le dépôt d’une plainte aux ministères de la Santé et de l’Environnement ainsi qu’à la Municipalité, M. Marcoux n’exclut pas de devoir faire appel aux tribunaux pour faire respecter ses droits et obtenir justice.

Même si le risque est faible, il demeure perturbant pour les propriétaires et familles qui doivent constamment vivre dans cette situation de danger, assure le RDDA ajoutant qu'il s'agit d'un stress supplémentaire dont se seraient bien passés les riverains déjà durement éprouvés par les nombreux effets pervers des éoliennes dans leur milieu de vie.

La Nouvelle Union | 16 janvier 2014


1234

Haut de page
Qui sommes-nous ?